Les camps d’Emsland Dokumentations- und Informationszentrum (DIZ) Emslandlager


 

Les camps d’Emsland

Centre d’information et de documentation sur les camps d’Emsland

Horaires,  Tarifs

Brochure 'Le Mémorial d'Esterwegen'

Adresse



 
Les camps d’Emsland 

Les camps d’Emsland ont été créés en 1933 aux abords de la frontière néerlandaise et ont une histoire méconnue de la population. Le camp d’Esterwegen est le plus connu des 15 camps (map) dont les fonctions ont varié au cours des années :
d’abord camps de concentration de 1933 à 1936,
puis de prisonniers de 1934 à 1945,
de prisonniers militaires et de guerre de 1939 à 1945,
et enfin camps satellites du camp de concentration de Neuengamme de 1944 à 1945.

Il y avait également un réseau de camps satellites au camp d’Emsland dans le nord de l’Allemagne et qui s’étendait aux territoires occupés à l’ouest en France et au nord en Norvège.

Les fonctions changeantes des camps sont le reflet du développement progressif de la dictature national-socialiste. Ainsi, l’accent était mis dans les premiers camps sur l’isolement et la «rééducation» des opposants réels ou désignés comme tels au régime nazi. Puis les tribunaux municipaux et les cours martiales condamnèrent ensuite des malheureux à vivre et mourir dans des conditions inhumaines dans les camps. Les prisonniers étaient notamment forcés d’effectuer de durs travaux d’agriculture éreintants dans les marais d’Emsland. Lorsque vint la guerre, les prisonniers travaillèrent dans des domaines d’importance stratégique.
 
En tout, 80 000 détenus de camps de concentration et de prisonniers et entre 100 000 et 180 000 prisonniers de guerre furent incarcérés dans ce camp. Parmi eux, 38 000 y trouvèrent la mort, dont 35 000 prisonniers de guerre soviétiques. .
Le camp d’Esterwegen 1936



 
 
Centre d’information et de documentation sur les camps d’Emsland

Géré par son association, le centre de documentation est financé au moyen de dons et grâce aux cotisations des membres. Avec l’aide d’anciens prisonniers notamment, l’association fondait en 1985 la première exposition permanente improvisée dans une maison de Papenburg. Les tentatives précédentes de mettre sur pied un musée commémoratif sur le site de l’ancien camp d’Esterwegen se sont soldées par des échecs. Ce site est actuellement utilisé par les forces armées de la République fédérale d’Allemagne comme entrepôt vestimentaire. En 1993, un nouveau centre comprenant deux salles d’exposition, une salle de séminaire et de conférence, des archives photographiques et sur papier, de même que des bureaux, voyait le jour à Papenburg. Le centre est maintenant financé par la municipalité de Papenburg, le district d’Emsland et le Land de la Basse-Saxe.

Dès la première moitié de 1994, 6 500 personnes, principalement des écoliers, visitaient le centre de documentation et d’information (DIZ). Depuis des années, le centre entretient des contacts et procède à des entrevues avec d’anciens prisonniers d’Allemagne, d’Autriche, de Pologne, du Luxembourg et de Belgique. Grâce à ses contacts étroits, le DIZ a recueilli de nombreux artefacts personnels fabriqués dans les camps, dont 130 dessins effectués par un ancien prisonnier politique



 
Horaires

Ouvert du mardi au vendredi et les dimanches de 10 à 17 h.
Fermé du 23 décembre au 1er janvier.

Tours guidés pour groupe disponibles en tout temps sur demande.



 
Tarifs 

Adultes: 2,00 EUR
Jeunes à 18 ans: 1,00 EUR
Étudiants et chômeurs: 1,00 EUR



 
Adresse

Aktionskomitee DIZ Emslandlager
in der Gedenkstaette Esterwegen
Hinterm Busch 1
26897 Esterwegen
Allemagne

Téléphone : +49-5955-988950
Courrier électronique :
Internet : http://www.diz-emslandlager.de

Directeur : Kurt Buck